Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel – Présentation

Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Présentation

  • PRAPS- Renforcer la résilience des populations pastorales 

  • PRAPS – Renforcer la résilience des populations pastorales

  • PRAPS – Renforcer la résilience des populations pastorales 

  • PRAPS- Renforcer la résilience des populations pastorales 

PRAPS

Objectif du projet  : L’objectif de développement (ODP) est «d'améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays du Sahel, et d’améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences ». De cette façon, le projet proposé soutiendra l'amélioration de la productivité, la durabilité et la résilience des moyens d'existence pastoraux, comme une priorité dans la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme. L'ODP sera atteint grâce à une combinaison d'investissements stratégiques, de renforcement des capacités et de dialogue politique. La population pastorale comprend toutes les personnes (actives ou non de tous âges) qui sont membres d'un ménage pratiquant l'élevage qui: (i) obtient au moins 90 pour cent de ses besoins en aliments pour animaux dans la végétation naturelle et (ii) tire au moins 50 pour cent de ses revenus de l'élevage. La population pastorale comprend toutes les personnes (actives ou non de tous âges) qui sont membres d'un ménage pratiquant l'élevage qui: (i) obtient 10 % ou plus de ses besoins en aliments pour animaux à partir des résidus de cultures et (ii) tire au moins 50 pour cent de son revenu des activités de culture. Zone du projet Le PRAPS couvre 6 pays d'Afrique de l'ouest et centrale : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Sénégal, Niger et Tchad. Ces pays illustrent des zones de concentration du PRAPS principalement situées en zone sahélienne avec quelques incursions en zone saharienne et soudanienne. Elles sont l’expression des itinéraires majeurs de transhumance dans le Sahel. À l'intérieur de cette zone de concentration, chaque pays a identifié des zones de concentration spécifiques liées aux axes majeurs de transhumance inter-frontaliers.


BÉNÉFICIAIRES :  2 070 000 bénéficiaires directs : Pasteurs et agropasteurs du Sahel : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad
MONTANT TOTAL :  248 millions de Dollars des EU, soit environ 150 milliards de francs CFA
DURÉE : 6 ans (2015-2021)
FINANCEMENT : Banque mondiale
COORDINATION AU NIVEAU RÉGIONAL :  Comité permanent Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)
EXÉCUTION AU NIVEAU NATIONAL :  Ministère en charge de l’élevage dans chacun des pays bénéficiaires.
AMÉLIORATION DE LA SANTÉ ANIMALE  :  50,48 millions de dollars EU (environ 31 milliards FCFA) • Modernisation des infrastructures et renforcement des capacités des Services vétérinaires • Appui à la surveillance et au contrôle harmonisés des maladies prioritaires et des médicaments vétérinaires AMÉLIORATION DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES :  70,87 millions de dollars EU (environ 43 milliards FCFA) • Sécurisation de l’accès aux ressources naturelles et gestion durable des pâturages • Aménagement et gestion durable des infrastructures d’accès à l’eau FACILITATION DE L’ACCÈS AUX MARCHÉS : 45,38 millions de dollars EU (environ 23 milliards FCFA) • Développement des infrastructures et des systèmes d’information pour la mise en marché • Renforcement des organisations de producteurs et interprofessionnelles et facilitation du commerce GESTION DES CRISES PASTORALES :  37,56 millions de dollars (environ 27 milliards FCFA) • Préparation aux crises et diversification des modes de vie • Réponse d’urgence aux situations de crise GESTION DU PROJET ET APPUI INSTITUTIONNEL :  43,71 millions de dollars (environ 26 milliards FCFA) • Coordination, gestion fiduciaire, suivi-évaluation, génération de données et gestion des connaissances • Appui institutionnel, renforcement des capacités, plaidoyer et communication PRAPS-COMPOSANTE