Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

PRAPS – SENEGAL – BIENVENUE

Logo-PRAPS-SENEGAL-Bandeau

  •  

    Bienvenue ! Notre logo, c’est le dromadaire ! Notre ambition, c’est la quête d’un pastoralisme résilient ! Notre slogan milite pour une résilience des communautés pastorales ! Dans cette optique, le site web du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS-SN) vous accueille avec un gros sourire. Pour nous, c’est un agréable plaisir de communiquer avec vous à travers cet outil.

    Notre conviction, c’est que l’élevage est non seulement un moyen pour booster le Plan Sénégal Émergent, mais c’est également un instrument performant de lutte contre la pauvreté. Pour tisser la toile de l’émergence pastorale, le PRAPS va s’appuyer sur quatre leviers stratégiques : le renforcement de la santé animale, l’amélioration de la gestion des ressources naturelles, la facilitation de l’accès aux marchés et la contribution à la gestion des crises pastorales.

    Le PRAPS est né de l’initiative du Groupe de la Banque mondiale de concrétiser la volonté exprimée à Nouakchott, le 29 octobre 2013, par les Gouvernements du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Sénégal de synchroniser les énergies et de mutualiser les efforts afin de réaliser «un effort ambitieux pour un pastoralisme sans frontières». La Déclaration de la capitale mauritanienne retient que « le pastoralisme est vecteur de croissance, de sécurité, de paix, de stabilité et de création d’emploi, et qu’il contribue à faire reculer l’insécurité alimentaire, la malnutrition et la pauvreté dans les territoires qu’il anime et qu’il structure ».

    Conçu sur la base de ce plaidoyer pastoral, le PRAPS-SN ambitionne d’ « améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et les agro-pasteurs dans les zones ciblées par le projet et d’améliorer la capacité de notre pays à répondre à temps et de façon efficace, en cas de crises pastorales ou d’urgence ».

    L’heure est donc à l’action pour relever les défis du pastoralisme et asseoir une résilience durable des sociétés pastorales. Il s’agit de bâtir une Alliance solide autour d’un plaidoyer vertueux et innovant autour du pastoralisme, avec le CILSS comme organisme de coordination au niveau régional. Le présent site web est un outil opérationnel de la stratégie de communication du PRAPS-SN destinée à sensibiliser sur ses objectifs, ses missions, son potentiel, ses réalisations et son impact. Cette approche permet de susciter l’intérêt pour le changement de comportement et jette les bases en faveur de mesures réalistes, en vue d’améliorer le vécu quotidien des pasteurs et agro-pasteurs. En d’autres termes, l’atténuation de la précarité sociale des populations pastorales est un challenge démocratique et économique majeur pour les 230 000 familles ciblées par le Projet.

    Dr Ibrahima NIANG Coordonnateur du PRAPS-SN


    Adresse du site web :  www.praps.sn

  • Contexte du PRAPS
    • Fait partie de l’Initiative Sahel lancée par la Banque mondiale (BM)
    • En droite ligne de la "déclaration de Nouakchott sur le Pastoralisme" (29/10/2013) qui donne l’architecture du PRAPS (dispositions institutionnelles et 4 composantes techniques)
    • Projet régional pour 6 pays Sahéliens (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et le Sénégal)
    • Coordination régionale: CILSS
    • Coordination nationale: PRAPS-SN
    • 6 ans (2015-2021): 30 MUSD soient 15 Milliards de FCFA dont 10 MUSD de fonds IDA National et 20 MUSD de fonds IDA Régional et 1.2 milliards de FCFA du BCI.
    praps-se-circle5

    transhumance

    Améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agro-pasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays Sahéliens, et améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences.



    Infrastructures et équipements
    • Construction de 15 forages et réhabilitation de 5 autres
    • Construction de 30 parcs à vaccination
    • Construction de 300 km de pistes rurales
    • Ouverture de 800 km de pare-feu et entretien de 900 autres km
    • Cartographie et matérialisation (bornage) de 300 km de couloirs de transhumance
    • Acquisition de 10 motofaucheuses
    • Acquisition de lyophilisateur pour la production de vaccin de l’ISRA
    • Construction et réhabilitation de services de l’élevage
    • Construction de 3 cabinets vétérinaires privés
    • Construction de 8 magasins de 100 tonnes au niveau des départements
    • Construction de 20 magasins/boutiques pastorales de 50 tonnes
    • Construction de 4 unités de transformation laitière et 7 unités de collecte
    • Construction de 5 nouveaux marchés à bétail et réhabilitation de 3 existants
    • Construction de 4 aires d’abattage
      Renforcement des capacités  
    • Formation continue du personnel des services de l’élevage
    • Formation continue de 13 cadres des services de l’élevage
    • Formation de 6 masters (cadres du service de l’élevage)
    • Formation continue de 40 agents des services de l’élevage
    • Sélection de 50 auxiliaires en élevage et 90 relais en gestion des ressources naturelles (GRN)
    • Formation de 90 relais en GRN
    • Formation de 50 auxiliaires en élevage
    • Appui à l’installation de vétérinaires privés
    • Appui à la campagne de vaccination et à la surveillance épidémiologique
    • Capitalisation et réplication de modèles de lutte contre le vol de bétail
    • Appui aux organisations professionnels d’élevage et interprofessions viande et lait
    • Appui à la gestion des infrastructures et aménagements
    • Appui à la commercialisation des produits animaux
    • Appui au SIGEL et SAP/SECNSA pour l’analyse de vulnérabilité pastorale
    • Élaboration de manuel pour le mécanisme de réponse immédiate (MRI) aux crises pastorales
    Aménagements
    • Mise en place de 20 plans de gestion des unités pastorales (UP)
    • Mise en place de plans de gestion de réserves naturelles communautaires
    • Mise en œuvre des plans de gestion
    • Appui aux réunions de concertation et de planification inter communautaires
    • Appui aux réunions de concertation et de planification transfrontalières
       
    FINANCEMENT

    30 MUSD soient 15 Milliards de FCFA dont 10 MUSD de fonds IDA National et 20 MUSD de fonds IDA Régional et 1.2 milliards de FCFA du BCI.

    DUREE 6 ans (2015-2021)

       
    NIVEAU NATIONAL

    • Direction de l’Élevage (DIREL)
    • Direction des Services Vétérinaires (DSV)
    • Direction des Industries Animales (DIA)
    • Direction du Développement des Equidés (DDEQ)
    • Cellule d’Étude et de Planification (CEP) du MEPA
    • Ordre des Vétérinaires du Sénégal (ODVS)
    • Centre de Suivi Écologique (CSE)
    • Direction des Eaux et Forêts et Chasses et Conservation des Sols (DEFCCS)
    • Direction de l’Hydraulique (DH)
    • Direction des Bassins de Rétention et des Lacs Artificiels (DBRLA)
    • Office des Forages Ruraux (OFOR)
    • Secrétariat Exécutif du Conseil National à la Sécurité Alimentaire (SECNSA)
    • Pôle Pastoral Zones Sèches (PPZS)
    • École Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaire (EISMV)
     

    NIVEAU RÉGIONAL
    • Coordination technique : CILSS
    • Leadership politique : UEMOA et CEDEAO
    • Assistance technique : FAO et OIE
     

     
  • Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) 2015-2017

    Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) 2015-2017


    25 septembre 2016   

    Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) 2015-2017 Un forum de Haut Niveau sur le pastoralisme qui s’est tenu le 29 Octobre 2013 à Nouakchott a abouti à la “Déclaration de Nouakchott” adoptée par les Chefs d’Etat et de gouvernement des six pays réunis (Mauritanie, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad). Cette déclaration appelle à […]

  • PRAPS SN
    • Fait partie de l’Initiative Sahel lancée par la Banque mondiale (BM)
    • En droite ligne de la DÉCLARATION DE NOUAKCHOTT SUR LE PASTORALISME (29/10/2013) qui donne l’architecture du PRAPS (dispositions institutionnelles et 4 composantes techniques)
    • Projet régional pour 6 pays Sahéliens (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et le Sénégal)
    • Coordination régionale: CILSS
    • Coordination nationale: PRAPS-SN
    • 6 ans (2015-2021): 30 MUSD soient 15 Milliards de FCFA dont 10 MUSD de fonds IDA National et 20 MUSD de fonds IDA Régional et 1.2 milliards de FCFA du BCI.
     

    CONTACT

    Immeuble Élysée2 4eme Étage Cité Keur Gorgui VDN
    (+221)338257969
    http://www.praps.sn