Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel – COMPOSANTES DU PRAPS

Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

COMPOSANTES DU PRAPS

bandeau-article

AMÉLIORATION DE LA SANTÉ ANIMALE  :  50,48 millions de dollars EU (environ 31 milliards FCFA) • Modernisation des infrastructures et renforcement des capacités des Services vétérinaires • Appui à la surveillance et au contrôle harmonisés des maladies prioritaires et des médicaments vétérinaires AMÉLIORATION DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES :  70,87 millions de dollars EU (environ 43 milliards FCFA) • Sécurisation de l’accès aux ressources naturelles et gestion durable des pâturages • Aménagement et gestion durable des infrastructures d’accès à l’eau FACILITATION DE L’ACCÈS AUX MARCHÉS : 45,38 millions de dollars EU (environ 23 milliards FCFA) • Développement des infrastructures et des systèmes d’information pour la mise en marché • Renforcement des organisations de producteurs et interprofessionnelles et facilitation du commerce GESTION DES CRISES PASTORALES :  37,56 millions de dollars (environ 27 milliards FCFA) • Préparation aux crises et diversification des modes de vie • Réponse d’urgence aux situations de crise GESTION DU PROJET ET APPUI INSTITUTIONNEL :  43,71 millions de dollars (environ 26 milliards FCFA) • Coordination, gestion fiduciaire, suivi-évaluation, génération de données et gestion des connaissances • Appui institutionnel, renforcement des capacités, plaidoyer et communication PRAPS-COMPOSANTE

OBJECTIFS DU PROJET : Améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays Sahéliens : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et le Tchad. Améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences. Contribuer à l’objectif général de la Déclaration de Nouackchott sur le Pastoralisme (Octobre 2013) : • Soutenir l’amélioration de la productivité, la durabilité, la résilience des moyens de subsistance des pasteurs • Sécuriser les modes d’existence et les moyens de production des populations pastorales • Accroître le produit brut des activités d’élevage d’au moins 30% dans les 6 pays concernés de 2015-2021, en vue d’augmenter significativement les revenus des pasteurs sous un horizon de 5 à 10 ans


BÉNÉFICIAIRES :  2 070 000 bénéficiaires directs : Pasteurs et agropasteurs du Sahel : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad
MONTANT TOTAL :  248 millions de Dollars des EU, soit environ 150 milliards de francs CFA
DURÉE : 6 ans (2015-2021)
FINANCEMENT : Banque mondiale
COORDINATION AU NIVEAU RÉGIONAL :  Comité permanent Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)
EXÉCUTION AU NIVEAU NATIONAL :  Ministère en charge de l’élevage dans chacun des pays bénéficiaires.