Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Dr Edwige Yaro Botoni, nouvelle Coordonnatrice Régionale du projet


Maty et Edwige

Maty et Edwige

Après cinq années de à la tête du projet, Dr Maty Ba-Diao, admise à la retraite a passé le témoin au Dr Edwige Yaro Botoni au cours d’une cérémonie ayant réuni le personnel du Système CILSS en présence de la Responsable du projet à la Banque mondiale, Caroline Planté.

 Précédemment Experte en charge des questions de Gestion des ressources naturelles (GRN) au sein du projet, la nouvelle Coordonnatrice régionale a été installée par le Secrétaire Exécutif du CILSS, Dr Djimé Adoum le 13 novembre 2020 au cours d’une cérémonie afin de permettre la participation de l’ensemble des 3 sites du CILSS et des partenaires.

Coordonnatrice URC-PRAPS

Coordonnatrice URC-PRAPS

Dr Edwige Yaro Botoni est titulaire d’un Doctorat en Biologie des populations et Ecologie. Elle a à son actif 14 ans d’expérience active au sein du Système CILSS en qualité d’Experte GRN-CC avec une bonne maitrise des problématiques de Gestion durable des Terres/Lutte contre la désertification, changement climatique, Elevage/pastoralisme.

Au cours de son installation, Dr Djimé Adoum a souligné que ce recrutement répond à un besoin de continuité des chantiers en cours du projet. Il s’est réjoui de sa sélection avant de lui témoigner le soutien de tout l’équipe du CILSS pour lui permettre de conduire le projet à son bon terme tout en préparant de façon efficiente sa phase 2. Il a par ailleurs salué sa compétence et sa connaissance de l’environnement ; elle qui au préalable fait ses armes dans le projet. Il reste certain que Dr Edwige Yaro Bootoni est à la hauteur des attentes des charges qui lui sont confiées pour relever le défi du développement. Pour avoir été au niveau opérationnel et stratégie, elle saura apporter sa touche au rayonnement du pastoralisme.

Maty-SE

Dans son message, la nouvelle coordonnatrice de l’Unité régionale de Coordination du PRAPS a témoigné sa gratitude aux plus hautes autorités du CILSS pour le choix porté sur elle pour la suite projet et a promis de se mettre au service du projet à la suite de Maty Ba Diao qui a forgé cet édifice qu’est devenu le PRAPS qui fait la fierté de tous au niveau régional et international. Les attentes restent aussi grandes qu’en début du projet et pour la formulation de sa deuxième phase et Edwige Yaro Botoni voudrait vivement compter sur les synergies et les partenariats afin que les fruits soient des meilleurs aux diverses échéances pour le bien-être des différents acteurs.

Cette cérémonie d’installation de Dr Edwige Yaro Botoni a ensuite fait place à la cérémonie d’au revoir et d’hommage du Dr Maty Ba Diao qui a pris les rênes du projet le 15 septembre 2015, ouvert et conduit la coordination régionale au profit des six (6) pays du projet.

Après 14 années passées au sein des 3 sites du CILSS : Institut du Sahel de Bamako, Centre Régional Agrhymet de Niamey et le Secrétariat Exécutif de Ouagadougou, Maty Ba Diao est admise à faire valoir ses droits à la retraite.

Le premier responsable du CILSS a tenu à la remercier pour son professionnalisme, sa rigueur, son haut sens de la responsabilité, son dévouement et son sens avisé des questions de développement qui ont valu au projet d’atteindre des résultats performants avec l’accompagnement indéfectible de la Banque mondiale. Ses actions à la tête du PRAPS ont contribué à faire tâche d’huile avec l’effet d’entrainement de nouveaux projets tels que le PREDIP, PEPIPASO et bien d’autres dans l’espace CILSS-CEDEAO et la formulation en cours de la phase 2 du projet.

Screenshot_20201117_054706

A grande échelle au CILSS, Maty Ba Diao s’est dédiée à la formation de la jeune génération tout en mettant son expertise au service de ses collègues et des jeunes pour préparer la relève. Elle s’est investie dans les formations diplômantes telles que le Master en sécurité alimentaire et le Master Professionnel en Pastoralisme en cours d’évaluation pour sa reconnaissance par le CAMES.

Pour Caroline PLANTE, la collaboration avec elle a été soutenue par son sens élevé du professionnalisme, sa détermination et les acquis du projet quoiqu’un travail d’équipe ont la marque des empreintes de cette coordonnatrice qui s’est dévouée pour le projet et pour la bonne cause de ses bénéficiaires.

photo de famille

A sa suite les témoignages des collaborateurs du CILSS sont venus rappeler ce qu’a été Maty Ba Diao pour le système CILSS, pour chaque projet, programme et pour chaque agent. Tour à tour les collègues ont salué sa contribution au développement rural et lui ont souhaitée une paisible et fructueuse ; que toute son expertise puisse être toujours mise au service des nouvelles générations au profit des communautés ouest africaines et sahéliennes.

Au cours de la cérémonie, un ‘’ EPI d’OR du CILSS ‘’, la plus haute distinction du système et une lettre de remerciement lui ont été remis pour ses mérites.  Maty Ba Diao a également reçu divers présents de l’Amicale du personnel du CILSS.

Dans son adresse à la cérémonie d’hommage, elle a remercié l’ensemble de ses collaborateurs et la Banque mondiale qui lui ont permis de remplir sa charge au service du développement.

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )


Related articles