Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Ouverture des travaux de la 6ème Réunion du Comité Technique Régional (CTR-6) du PRAPS à Niamey


CTR6-19

Niamey, la capitale du Niger  accueille du 12 au 13 décembre 2019, la  6ème Réunion du Comité Technique Régional (CTR-6) du PRAPS. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre Délégué à l’Elevage du Niger, M. Mohamed BOUCHA qui avait à ses côtés Mme Caroline PLANTE, nouvelle Responsable du PRAPS à la Banque mondiale, Dr Maty BA-DIAO représentant le Secrétaire Exécutif du CILSS, Dr  Souley Bio GOURA et Sidi N’DIAYE, représentant respectivement le CEDEAO et l’UEMOA .

L’adresse du Secrétaire Exécutif prononcée par la Coordonnatrice Régionale du PRAPS, Maty BA-DIAO fait ressortir que :  »  La revue à mi-parcours nous  a permis de faire notre auto évaluation et à donner la parole à nos différentes parties prenantes spécialement nos bénéficiaires pour ajuster notre intervention.

Maintenant nous sommes déjà rendus à la 4ème année du projet. Les diverses notations font ressortir des points positifs et également des insuffisances. …. je peux noter que les défis et perspectives sont encore à notre portée pour changer la donne actuelle, le cadre de résultats ».

Elle a aussi évoqué le caractère indispensable du bon achèvement en qualité et à date du projet avec les résultats escomptés qui seront les ambassadeurs de la requête en faveur d’un PRAPS 2.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre de l’Elevage  a remercié le Groupe de la Banque Mondiale, qui: » depuis 2015, dans le cadre de sa nouvelle vision, s’est engagé à apporter un appui financier pour mettre en œuvre le projet Régional d‘Appui au Pastoralisme dans six (6) pays…. je renouvelle au groupe de la Banque mondiale notre infinie gratitude et notre profonde reconnaissance pour avoir soutenu, accompagné et accepté de financer le PRAPS ».

Comme l’a souligné par ailleurs le Ministre BOUCHA:  » En rappel, le Sahel abrite à lui seul 20 millions de pasteurs avec un cheptel estimé à plus de 60 millions de bovins et 160 millions de petits ruminants. Cette illustration s’associe de façon objective au rôle considérable de ce secteur dans l’économie nationale de nos pays. La contribution de l’élevage au PIB agricole dans cet espace est de l’ordre de 40%.

Aussi, les systèmes pastoraux fournissent 50 % de la production de viande et 70 % de la production de lait.

Au Niger, pays hôte de la présente rencontre, l’élevage emploie plus de 87 % de la population et 20% vivent exclusivement des activités pastorales. Il est après les industries extractives, le second levier de l’économie nationale ».

M. le Ministre a rappelé les efforts de la République du Niger en vue de valoriser l’élevage en général et le pastoralisme en particulier pour renforcer la résilience des communautés agro pastorales. Il s’agit notamment de l’Initiative 3 N , « les Nigériens Nourrissent Nigériens »

Dans le cadre de la mise en oeuvre du PRAPS, il a mentionné que :  »durant les quatre années de mise en œuvre, le PRAPS Niger a été au cœur de toutes les urgences nées de crises pastorales de ces dernières années, au cœur des inégalités et des disparités révoltantes entre nos régions, au cœur des crises sécuritaires, mais il est aussi au cœur de tout ce que, les communautés pastorales dans leur diversité ethnique recèlent de forces, de suggestions, d’infinies capacités de faire, de produire, de créer, d’innover et d’inventer.

L’année 2019 qui s’achève a vu le démarrage de la construction de 29 marchés à bétail, des 35 postes vétérinaires, 54 points d’eau pastoraux. Vous avez eu à apprécier durant vos trois jours de réunion, le niveau de réalisation de toutes ces infrastructures dont certaines ont fait l’objet de réception provisoire.

Au Niger et comme dans les autres pays, nous pouvons nous réjouir de constater que le marché accéléré vers l’atteinte des indicateurs du Cadre des Résultats a pris son envolée ».

En conclusion, le Ministre de l’Elevage du Niger a noté:  » L’année 2020 qui s’annonce doit nous ouvrir de nouvelles possibilités pour la réalisation de notre ambitieux programme et le parachèvement des infrastructures tant attendues par les pasteurs et agropasteurs.

Comme vous le voyez, le PRAPS est un projet essentiel pour nos pays en ce qu’il s’aligne sur nos politiques nationales, régionales et continentales et qu’il symbolise des sauts qualitatifs significatifs à plusieurs niveaux, dans la pratique de l’élevage dans notre pays. »

CTR6-17 La réunion actuelle du  CTR- fait suite à celle de Saly Portudal tenue en décembre 2018 et à la synthèse des misions d’appui à la mise en oeuvre du projet réalisées par la Banque mondiale dans les 6 pays du projet te au niveau régional au CILSS courant le mois de novembre 2019.

Au cours des 48 heures que durera la Réunion du Comité Technique Régional du PRAPS, les échanges s’articuleront autour de :

– le Compte rendu de la Réunion de synthèse des missions d’appui dans les pays et au CILSS qui s’est déroulée du 9-11 décembre à Niamey

– Présentation de l’état de mise en œuvre du PTBA pour les Composantes : Amélioration de la santé animale, Amélioration de la Gestion des ressources naturelles, Facilitation de l’accès aux marchés, Gestion des crises pastorales , Gestion du projet et appui institutionnel

– Intervention des organisations professionnelles APESS et RBM

– Présentation du PTBA 2020 du PRAPS- CILSS

– Divers

  • Collaboration PRAPS et autres initiatives au niveau régional
  • Organisation des Entretiens techniques du PRAPS (ETP-4)
  • Organisation de la 7ème Réunion du CTR

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )