Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Lancement de la campagne de vaccination 2019 – 2020 contre la PPCB et la PPR


lancement campagne par le Ministre.

Lancée officiellement, le 19 octobre 2019, à KOUNDJOUROU, dans le Batha au centre  du Tchad, la campagne de vaccination de masse contre la Péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) et la Peste des Petits Ruminants (PPR), édition 2019-2020, vise à améliorer le taux de couverture vaccinale et à réduire le taux de prévalence de ces maladies.

Le contrôle et l’éradication desdites principales pathologies qui sont la Péripneumonie contagieuse bovine et la Peste des petits ruminants déciment le sous-secteur de l’élevage au Tchad, un outil majeur pour réduire la pauvreté et assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire. Pour pallier cette  situation, les parties prenantes et les acteurs clés du secteur de l’élevage en lien avec le  PNS du Pays ont démontré qu’une grande campagne de vaccination du bétail est une action conséquente et indéniable.

Bouclage des petits ruminants.

Par ailleurs, ces vaccinations sont rendues obligatoires pour une vaccination de masse de tous les bovins âgés de plus de six mois et les petits ruminants âgés de plus de trois mois présents sur le territoire national. Les équipes techniques vont sillonner les villages et férricks des provinces concernées pour vacciner les bétails. Raison pour laquelle, le bouclage des petits ruminants à vacciner est capital. Et le succès de la vaccination de la Peste des petits ruminants dépend d’une ou de deux doses de vaccins pourvu qu’elle soit de bonne qualité, bien conservée et bien inoculée. Ainsi, l’animal sera immunisé à vie. C’est ce qui justifie le bouclage des animaux pour mieux identifier ceux qui sont déjà vaccinés. Cette campagne de vaccination qui commence prévoit dans ses mallettes 4 000 000 de doses de vaccins contre la PPCB et 3 000 000 de dose contre la PPR.

Il faut dire que l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) s’est engagée pour l’éradication de la PPR d’ici 2030. Mais, le Tchad s’est fixé un objectif ambitieux, celui d’éradiquer la PPR en 2025. Ces campagnes, faut-il le souligner, seront soutenues par le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS), financé par la Banque Mondiale à travers le CILSS. L’objectif global du PRAPS est l’amélioration durable de la santé animale, la de sécurisation des activités pastorales, l’accroissement économique de l’élevage et l’augmentation des revenus des communautés pastorales et agro-pastorales. Cette politique fait partie des nouvelles orientations politiques du Gouvernement, notamment le Plan National de Développement (PND 2017-2021) et la Vision 2030 que le Tchad veut. Pour arriver à relever ces défis de cette lourde tâche, l’implication de toutes les parties prenantes et des éleveurs qui sont les acteurs clés s’avère nécessaire.

DSC01175

Pour le Ministre de l’élevage et des Production Animale, Gayang Souaré qui présidé la cérémonie de lancement de cette campagne : « …la vaccination est obligatoire et l’acte vaccinal est payant pour la péripneumonie contagieuse bovine et gratuite pour la peste des petits ruminants». Il a invité les agents techniques à sensibiliser les communautés agro-pastorales afin d’assurer la santé de leur bétail par la couverture sanitaire et sécuriser les productions agricoles par le respect des couloirs de transhumance.

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )