Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Christian BERGER passe le témoin à Caroline PLANTE pour la coordination du PRAPS au sein de la Banque mondiale


IMG_20190918_180117_3Après avoir participé à la formulation du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) en contribution à l’ensemble des Task Force,  lancé le projet en 2015 avec 6 pays que sont le Burkina Faso, la Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et  le Tchad et  les avoir accompagné pour la mise en oeuvre quatre (4) années durant e bouclé la revue à mi-parcours du Projet au printemps dernier (avril 2019), le Chargé de projet à la Banque mondiale communément appelé TTL, Christian BERGER est appelé à de nouvelles fonctions  au Bureau de la Banque mondiale à Dhaka au Bangladesh.

IMG_20190918_172856_6

Une cérémonie d’au-revoir de M. BERGER et de présentation de la nouvelle Chargée du PRAPS à la Banque mondiale, Mme Caroline PLANTE s’est déroulée dans les locaux du Secrétariat permanent  du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse dans  Sahel (CILSS) à Ouagadougou au Burkina Faso. ladite cérémonie présidée par le Secrétaire exécutif adjointe du CILSS, Ibrahim Lumumba IDI-ISSA, a réuni l’Unité Régionale de Coordination du PRAPS-CILSS et l’équipe de management du Secrétariat Exécutif.

IMG_20190918_160409_3  Tour à tour les Experts et la Coordonnatrice régionale du PRAPS  ont pris la parole pour une présentation succincte  de l’état d’avancement des activités à  eux confiées, des difficultés rencontrées et des perspectives pour la suite du projet qui prend fin en décembre 2021.

Quelques projets et programmes mis en oeuvre au CILSS et développant des synergies avec le PRAPS ont été présentés à  l’équipe de la Banque mondiale. Il s’agit notamment du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) financé par le  Groupe de la BAD, du  Projet élevages et pastoralisme intégrés et sécurisés en Afrique de l’Ouest (PEPISAO) et du Projet régional de dialogue et d’investissement pour le pastoralisme et la transhumance (PREDI). Ces exemples de collaboration ont été appréciés à leur juste valeur et méritent d’être poursuis conformément aux résultats attendus.

Christian Berger s’est dit heureux d’avoir accompagné le PRAPS et de s’être rendu à cette étape. Plusieurs réalisations sont à l’actif de l’ensemble des équipes  et la mise en oeuvre du  projet a permis à la Banque mondiale, du CILSS et aux  six (6)  pays du Projet de tirer les enseignements pour la suite du projet et éventuellement pour une deuxième phase. Il mentionnera:  » C’est pour moi difficile de quitter le PRAPS et l’Afrique mais il faut savoir aller sur de nouveaux chantiers pour le combat du développement. Je resterai disponible pour accompagner la nouvelle Chargée du Projet, Caroline PLANTE qui n’est pas une novice du  PRAPS car ayant  participé à la Task Force 1 en vue de la préparation du projet. Je remercie le CILSS, les Pays du  PRAPS et l’ensemble des partenaires pour la solidarité et l’esprit qui ont prévalus tout au long de notre collaboration qui j’en suis certain se poursuivra. »

Quant à Caroline PLANTE, elle se réjouit de toute la bonne collaboration entre l’équipe du  CILSS et de la Banque mondiale et s’engage à donner le meilleur d’elle-même pour l’atteinte des objectifs du projet et la préparation de la 2ème phase du projet aux côtés des équipes qui connaissent déjà bien les challenges qui se présentent au niveau régional et dans les pays.

IMG_20190918_175010_8 La nouvelle Chargée du  PRAPS à la Banque mondiale en plus du PRAPS-CILSS aura sous sa tutelle le PRAPS-Sénégal.

Avant de se consacrer au PRAPS, Elle au  préalable servi  dans d’autres bureaux de la Banque mondiale en  Haïti et en Amérique Latine. Elle a également travaillé au  Mali  pour les questions liées à l’élevage , elle offert ses services à  l’OIE  et en France au sein des Services vétérinaires nationaux, où elle a travaillé sur la prévention et le contrôle des maladies, la certification des importations et des exportations, le bien-être des animaux, la sécurité alimentaire et les questions environnementales.

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )