Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Vulgarisation et diffusion du Code pastoral par le PRAPS Mauritanie: Témoignages


Hakem de Barkéol, Wilaya de l’Assaba : « Je ne pensais pas qu’il existait un décret d’application du Code pastoral avant cette réunion organisée par le PRAPS Mauritanie ».

La Composante « Amélioration de la Gestion des ressources naturelles (GRN)  du PRAPS Mauritanie  a  entamé le 03 janvier dernier  une première phase de réunions de vulgarisation et de diffusion du Code pastoral (et de son décret d’application) auprès des autorités  régionales et des élus locaux.

Le Hakem de Guerrou [50%]

En Mauritanie, il existe un ensemble de textes législatifs et réglementaires   régissant la gestion des ressources naturelles  (GRN) pour lesquels la plupart des acteurs  sont encore peu et/ou mal informés et sensibilisés de  leur existence, de leur importance  et des   implications éventuelles de leur mise en vigueur. Le  Code pastoral et son décret d’application figurent parmi ces textes.

À cet effet, la Composante « Amélioration de la Gestion des ressources naturelles » du PRAPS Mauritanie a initié cette activité  de partage, de vulgarisation et de diffusion de ce code pastoral et de son décret d’application dans la zone d’intervention du projet.

« Cette vulgarisation   revêt une importance capitale dans la transmission de l’information et l’amélioration des connaissances des autorités et  des élus locaux »,  estime M. Fall Abdoullahi, responsable de la Composante  Amélioration de la Gestion des Ressources naturelles  du PRAPS-MR.

IMG_3444 [50%]

Les acteurs  ciblés par cette première phase  de réunions de vulgarisation et de diffusion sont les  autorités régionales (Walis, Hakems et chefs d’arrondissements) et les élus locaux (Maires) des wilayas du Brakna, de l’Assaba, du Hodh El Gharbi, du Hodh El Chargui , du Guidimakha, du Gorgol et du Trarza.  À L’issue de celle-ci sept (7) walis (Gouverneurs), trente-trois (33) hakem (Préfets) dix-huit (18) chefs d’arrondissements vingt-neuf (29) maires et sept (7) Délégués régionaux du Ministère de l’Élevage ont été sensibilisés  sur l’importance de ce Code et de son décret d’application, et ce, à   travers une courte présentation Powerpoint faite par le Responsable de la Composante 2, Amélioration de la Gestion des Ressources Naturelles du PRAPS Mauritanie, qui a été suivie de discussions et de commentaires  sur certains passages et articles  de ce Code dont un lot de 400 brochures, nouvellement édité par le PRAPS Mauritanie et le Ministère de l’Élevage, leurs avaient été remis.

Une autre phase de vulgarisation de ce Code  est  programmée dans les mois à venir,  elle ciblera particulièrement les organisations socioprofessionnelles d’éleveurs et les communautés pastorales.

Ils ont dit : « Témoignages des participants »

« Je ne pensais pas qu’il  existait  un décret d’application  du Code pastoral avant cette réunion organisée par le PRAPS Mauritanie » (Hakem de Barkéol, wilaya de l’Assaba)

Le Prefet de Kankossa [50%]

« Le PRAPS doit impliquer tous les secteurs de développement, et particulièrement  l’agriculture, l’environnement et l’hydraulique » (Hakem de Kankossa)

« Pour nous le Code pastoral est important et sa mise en œuvre essentielle pour une gestion  plus efficiente  de nos ressources pastorales » (Maire de Kiffa)

Le maire de Kobenni [50%]

Pour le Maire de de Kobeni: « La gestion des fourrières telles que définie dans le code pastoral va à l’encontre  des communes»

« L’Autorité  administrative doit  appliquer  certains  articles  du Code, c’est important  pour une gestion  durable  des ressources pastorales »

« L’État doit veiller  à toute tentative d’appropriation  des espaces  pastoraux par des particuliers »

Hodh ElChargui (5) [50%]

«  Nous recommandons l’organisation  d’une réunion plus élargie  sur la loi/code pastoral avec la participation  de tous  les secteurs  impliqués  dans l’Élevage » (Wali  du Hodh El Gharbi)

« Enclencher une large sensibilisation  sur la compréhension  du Code au profit  des autorités et pour les pasteurs et agropasteurs (…) les éleveurs ont besoin  de transhumer  mais rencontrent  des contraintes et des tracasseries majeures  sur leur chemin » (Hakem d’Aïoun)

« Je déplore l’ancienneté de ce Code pastoral qui date de plus de 13 ans. A ce jour aucun amendement n’a été apporté à ce document (…) certains articles sont ambigus et me semblent inadaptés au contexte actuel de certaines zones  pastorales du pays » (Chef d’arrondissement de Touil)

«  Je ferai personnellement de ce  Code pastoral un document de chevet » (Wali  du Guidimakha)

 « La sensibilisation  doit être l’apanage de tous » (Hakem de Ould Yengé)

« La loi est faite  pour être appliquée » (Hakem de Ould Yengé)

« Il faut appliquer l’arrêté fixant la date  des récoltes au 31 mars de chaque année » (Chef d’arrondissement de Khabou)

 

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )