Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Santé animale: Lancement de la campagne de vaccination contre la PPCB et la PPR au Tchad


vaccination 0

Le 9 décembre 2017, la cérémonie officielle du lancement de la campagne de vaccination contre la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) et la peste des petits ruminants (PPR), s’est déroulée à Alguireguir, à 40 km à la sortie Est de la capitale, en présence de plusieurs éleveurs et d’acteurs du secteur de l’élevage.

En effet, le lancement de cette campagne vise à éradiquer la PPR à travers la vaccination des animaux sur l’ensemble du territoire national et contrôler la PPCB. La Campagne 2017-2018, concerne 18 régions.

4 000 000 de doses de vaccin ont été déployées et l’objectif de vaccination visé va au-delà de 3 920 000  têtes d’animaux contre la PPCB pendant 23 jours, à compter de la date de lancement. Le Tchad s’emploie à éradiquer la peste de petits ruminants dans toutes les 23 régions du pays d’ici à l’an 2025 afin de s’inscrire dans la prévision vaccinale mondiale à l’horizon 2030.

En vue de couvrir les zones concernées par la vaccination, 248 agents de terrain, composés des chefs des secteurs départementaux et chefs des postes vétérinaires sont formés sur trois modules, à savoir les notions sur la PPCB et la PPR, les stratégies de vaccination et les techniques de recouvrement. Ainsi, 69 équipes sont reparties sur les régions concernées en vue de mener la vaccination. Parmi celles-ci, chaque équipe est constituée de 6 agents, dont un chef, un chargé d’enregistrement des animaux vaccinés et 4 vaccinateurs. L’équipe va travailler selon un check-list qui comporte un guide d’équipe, un modèle de planning, une fiche d’enregistrement des vaccinateurs et comme aide-mémoire, l’arrêté N°146 qui rend la vaccination animale obligatoire au Tchad. En outre, selon les termes dudit arrêté, la vaccination est payante en raison de 100 FCFA par tête d’animal pour la PPCB et 50 FCFA pour la PPR. Pour l’heure, la vaccination de la PPR s’effectue par le marquage pour arriver à vacciner au maximum les 57 millions de têtes que compte le pays.

vaccination1

Soutenu par le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS-TD) et financé par la Banque mondiale (BM), à travers le CILSS, le programme de la vaccination, il faut souligner que le secteur de l’élevage au Tchad contribue substantiellement à l’économie nationale. Il représente 53% du PIB agricole et 18% du PIB national et constitue un capital productif estimé à près de 5.000 milliards de FCFA et fait vivre environ 40% de la population rurale et emploie 80% de la population active, dont plus de la moitié est composée des femmes. Ces chiffres démontrent que ce sous-secteur constitue un outil inévitable pour réduire la pauvreté, un instrument non négligeable pour assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire des hommes et des animaux. cela traduit l’inscription  de la santé animale dans les actions prioritaires du Ministère de l’Elevage et des Productions Animales.

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )