Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel – Note sur le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS)

Bienvenue sur le portail web du PRAPS : Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

.

Note sur le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS)


praps-slide-2Note sur le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS)

Le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) est parti de la Déclaration de Nouakchott sur le Pastoralisme adoptée le 29 octobre 2013, avec pour objectif global de «sécuriser les modes d’existence et les moyens de production des populations pastorales et accroître le produit brut des activités d’élevage d’au moins 30 pourcent dans les six pays du Sahel au cours des cinq prochaines années, en vue d’augmenter significativement les revenus des pasteurs sous un horizon de 5 à 10 ans».

Le PRAPS est un appui que la Banque Mondiale accorde à six pays sahélo-sahariens (Burkina Faso, Mali, Niger, Mauritanie, Sénégal et Tchad) en vue d’améliorer la résilience des moyens de subsistance des sociétés pastorales dans leurs zones frontalières exposées à la sécheresse. Son objectif de développement est «Améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays Sahéliens, et améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences». Sa stratégie est orientée vers la mise en place d’une alliance solide pour soutenir le pastoralisme en rassemblant l’expertise et les ressources de l’ensemble des acteurs, conformément aux priorités du pays et en intégrant la dimension des dynamiques régionales d’actions futures. Le projet est développé sous la coordination opérationnelle du Secrétariat Exécutif du Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), en étroite collaboration avec les six pays bénéficiaires.

Le projet sera exécuté à travers les composantes suivantes :
(i) Renforcer les services de production pour la santé animale ;
(ii) Améliorer la gestion des ressources naturelles ;
(iii) Faciliter l’accès aux marchés ;
(iv) Améliorer la gestion des crises pastorales ;
(v) Gestion/administration du projet et communication

Des programmes nationaux et transfrontaliers seront ainsi formulés et mis en œuvre afin de sécuriser les activités pastorales, d’accroître le poids économique de l’élevage et d’augmenter durablement les revenus des communautés pastorales et agro-pastorales. Les types d’activités et de travaux qui seront réalisés par le PRAPS ont été convenus pendant la phase de préparation, sans pour ceci déterminer les activités spécifiques à chaque pays, ni les sites devant les accueillir.


28 mars 2015 – Sélection / équipe technique RECA
Cette note a été rédigée par le RECA pour l’information des Chambres d’Agriculture et des OP à partir du document d’évaluation du projet.
La note contient des extraits sélectionnés pour présenter les activités concrètes prévues par ce projet et les acteurs impliqués. Pour une information plus complète se reporter au document de projet. Cette note ne peut engager le PRAPS, seuls les documents de ce projet sont officiels.

Reviews

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *