Accueil Accueil Diaporamas accueil 4eme édition de la rencontre régionale de haut niveau pour une transhumance...

4eme édition de la rencontre régionale de haut niveau pour une transhumance transfrontalière

A l’invitation de la CEDEAO, de l’Etat ivoirien et du Réseau Billital Maroobé (RBM), Abidjan a accueilli   du 27 au  29 septembre 2017, la 4ème édition de la rencontre régionale de haut niveau pour une transhumance transfrontalière apaisée entre les pays sahéliens et les pieds côtiers. Il s’est également  agit d’échanges en vue de  l’adoption des modalités financières du Programme d’Investissement pour le Développement de l’Élevage et du Pastoralisme dans les pays côtiers (PRIDEC).

Après Lomé en 2016, la rencontre d’Abidjan avait pour objectif  d’apprécier l’état de mise en œuvre des conclusions et recommandations de la rencontre de septembre 2016, de dégager de nouvelles orientations pour une transhumance apaisée lors de la prochaine campagne et d’échanger sur la stratégie de mobilisation des ressources financières nécessaires pour assurer la mise en oeuvre opérationnelle des composantes nationales et régionale du PRIDEC.

Le  Ministre des Ressources Animales et Halieutiques de la République de Côte d’Ivoire, M. Kobenan Kouassi Adjoumani, à l’ouverture de la 4ème édition de la rencontre, a  salué ce cadre de concertation qui contribue à trouver des réponses aux différentes difficultés que rencontre les différents acteurs. Il  a déploré les conflits Agriculteurs-éleveurs qui ont sur la période 2016-2017 été estimés à 800 cas, entraînant ainsi des indemnisations compensatoires des victimes  de plus de 93.553.788 FCFA. Comme l’a souligné le Ministre Adjounani, la question liée aux conflits entre agriculteurs et éleveurs n’est pas spécifique à la Côte d’Ivoire. Elle concerne tous les pays, sahéliens et côtiers et méritent que des réponses idoines et non discriminatoires puissent être collégialement trouvées.

Aux cours des échanges, la démarche utilisée pour la formulation  et la mise en oeuvre du PRAPS a été hautement appréciée par les acteurs qui ont recommandé que l’exemple du PRAPS serve de tremplin pour les initiatives régionales . En effet, L’approche de la  » TaskForce » sur l’élevage et le pastoralisme pourra être un cadre de concertation afin de créer et renforcer les synergies pour la mise en place d’un mécanisme de programmation conjointe pour les programmes en lien avec l’élevage et au pastoralisme.Une équipe du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel – PRAPS  accompagnée du CILSS  a participé à ladite  Rencontre Régionale.

FOCUS

Passation de témoin à la Coordination nationale du PRAPS- BF

Après six années passées à la tête du projet et admise à faire valoir ses droits à la retraite, la Coordonnatrice nationale, Madame Edith...

Le PRAPS SUR TWITTER

3 mois depuis
Démarrage ce lundi 9 mai 2022 à #Koudougou d'un mini atelier pour l'adaptation de la stratégie de communication et élaboration du plan de communication du PRAPS-2 @CILSSinfos https://t.co/lwsafgTRpK
4 mois depuis
Jour 3
#ingenieriesociale
#Sauvegardes
#environnementale
#sociale
#praps2
#Jour3
Travaux de groupes sur l'ingénierie sociale et SES pour l'élaboration des fiches pour les couloirs de transhumance,aires de repos, Boutique à aliment à bétail, Points d'eau. https://t.co/ZHlkigeqSN
4 mois depuis
Au tour du PRAPS- 2 Sénégal pour son partage : la fiche de screening environnemental et social sur la base de la fiche sur la sensibilité et la prévention des conflits dans le cadre du Projet Pastoralisme et Stabilité au Sahel et dans la Corne de l'Afrique (PASSHA).
#praps https://t.co/YKAXOApaZz

VIDEO À LA UNE

Entrtiens techniques du Praps

العربية English Français